Prendre rendez-vous

Télécharger la brochure

Haut de page

 Les soft-skills indispensables à cultiver pour réussir dans la vie professionnelle

Actualités

soft skills

Actualités de l'école

Les soft-skills indispensables à cultiver pour réussir dans la vie professionnelle

 

Les soft skills sont devenues, en une décennie, incontournables tant sur le marché du travail qu’au sein des entreprises. Elles peuvent accélérer une carrière, faciliter une relation avec un client, contribuer à résoudre un problème et travailler son image de marque personnelle. Pour les étudiants en école de management, comme pour les salariés et managers, elles sont indispensables pour réussir dans la vie professionnelle. Raison de plus pour s’y intéresser le plus tôt possible.

Que sont les soft skills ?

Derrière ce terme anglais se cache une traduction française très simple : le savoir-être. En opposition aux hard skills (le savoir-faire), le savoir-être désigne les qualités humaines et comportementales qui jouent un rôle clé dans toute relation interpersonnelle. C’est le cas de la gestion des émotions, de l’écoute, de l’empathie, de l’audace, de la confiance en soi, etc. Le recrutement sur les soft skills est même devenu un enjeu majeur : 97% des recruteurs disent en tenir compte. Un recruteur sur deux estime que les soft skills ont autant d’importance que les compétences techniques. Les écoles de management peuvent d’ailleurs accompagner les étudiants à développer leurs soft skills à travers les travaux de groupe, les projets associatifs, les ateliers, conférences et cours. 

Les soft skills pour se réinventer en continu

Le forum économique mondial est catégorique : la moitié des salariés devront se réinventer d’ici 2025. Cela signifie apprendre de nouvelles compétences pour faire face aux défis à venir. C’est pourquoi il est stratégique de capitaliser sur ses soft skills et de les développer tout au long de sa vie, même une fois diplômé d’une école de management. Focus sur les plus importantes.

L’intelligence émotionnelle

C’est la capacité d’une personne à reconnaître et à gérer ses émotions et celles des autres. Elle est généralement divisée en quatre domaines :

 

  • La conscience de soi : c’est la capacité à reconnaître ses propres forces, faiblesses et émotions.
  • La gestion de soi : il s’agit de la régulation de ses émotions, en particulier pendant les périodes de stress intense.
  • La conscience sociale : c’est la capacité à reconnaître les émotions des autres. On parle aussi souvent de la capacité à faire preuve d’empathie.
  • La gestion des relations : c’est ce qui permet de gérer les relations avec les autres (influence, écoute, accompagnement, résolution des conflits, etc.).

 

En développant votre intelligence émotionnelle, vous pourrez mieux communiquer, motiver votre équipe, déléguer des tâches et mieux gérer le travail sous pression.

 

La communication

De votre capacité à communiquer efficacement avec les autres peut dépendre des opportunités en termes de business ou de carrière. C’est une qualité comportementale qui comprend notamment l’adaptabilité, pour adapter votre style de communication à différentes situations et à différents publics, l’écoute active pour rester engagé et attentif pendant une conversation, en prêtant attention aux formes de communication verbales et non verbales, la clarté, pour simplifier un message en fournissant le bon niveau de détail pour un public donné, et enfin la curiosité pour poser des questions ouvertes qui suscitent une discussion réfléchie.

La conscience de soi

Si vous aspirez à manager une équipe, il est important d’avoir une bonne connaissance de soi. Cela peut vous permettre de reconnaître et de contrôler vos émotions dans l’exercice de vos fonctions, ce qui vous aidera à rester efficace dans des situations particulièrement stressantes. La conscience de soi peut aussi vous permettre d’identifier votre style de leadership. Chaleur, authenticité, humilité, détermination… ce sont autant de qualités qui sont directement liées à la conscience de soi. Si vous connaissez vos forces et vos faiblesses, si vous êtes capable de comprendre et d’anticiper les réactions des autres, vous pourrez alors développer des capacités de leadership conséquentes.

La résilience

C’est un terme à la mode depuis la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19, mais c’est surtout une qualité fondamentale pour ne jamais baisser les bras. Dans votre vie personnelle et professionnelle, les choses ne se passeront pas toujours comme prévu. Il y aura des variables qui bouleverseront vos plans, et la résilience vous donne les armes pour vous adapter à des scénarios changeants. En étant résilient, vous pourrez rebondir rapidement, vous améliorer en permanence, rester motivé à tout moment et cultiver des relations solides. En faisant basculer vos réflexes mentaux vers le côté positif, vous parviendrez ainsi à construire une meilleure version de vous-même.

 

Fruit de votre parcours personnel, de votre culture, de votre éducation et de vos expériences, les soft skills peuvent heureusement se travailler si vous êtes capable d’en prendre conscience. Respect des autres, écoute, bienveillance, communication… que ce soit en cours, dans un projet de groupe, en stage en entreprise ou en séjour universitaire à l’étranger, votre vie quotidienne est un terrain de jeu parfait pour développer votre savoir-être.

 

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes façons de développer vos soft skills, cliquez ici !

Partager l'article :