Prendre rendez-vous

Télécharger la brochure

Haut de page

 Comment bien se préparer aux concours en école de management ?

Actualités

concours

Actualités de l'école

Comment bien se préparer aux concours en école de management ?

Au sein des écoles de management, il existe des programmes en 3, 4 ou 5 ans qui peuvent être accessibles après un bac, bac+1, +2 ou +3. Intégrer dans une grande école de management passe toujours par une phase de concours, quels que soient le programme et le niveau d’admission. Le but du concours est de sélectionner à la fois les étudiants les plus méritants, mais également ceux qui disposent des profils les plus intéressants selon la philosophie et les valeurs du programme. Ainsi, certaines écoles miseront davantage sur les connaissances théoriques, quand d’autres privilégieront les soft skills et la capacité de progression.

École de management : comment fonctionnent les concours ?

Pour les écoles de commerce post-bac, il existe différents concours selon le mode de fonctionnement et les conditions d’accès des programmes. Certains concours sont totalement indépendants : on passe un concours pour intégrer une école ou un programme en particulier. La plupart des écoles sont toutefois regroupées au sein de banques communes permettant un concours écrit unique (ou l’étude du dossier), puis autant d’épreuves orales que d’écoles dans lesquelles les candidats sont admissibles.

 

À Troyes, le BBA (International Bachelor in Business Administration) est ainsi accessible aux étudiants bacheliers ou futurs bacheliers de toutes filières avec le concours commun Sésame qui comprend 17 programmes en 4 ou 5 ans. De son côté, le Global Bachelor in Management dispose de son propre concours pour intégrer le programme en 1re, 2e ou 3e année.

Les grandes étapes des concours

Un étudiant ou un lycéen est donc d’abord un candidat. S’il réussit les épreuves écrites, il devient admissible aux épreuves orales. S’il réussit les épreuves orales, il devient alors admis, sous condition de l’obtention du baccalauréat, de la validation de son année ou de son diplôme bac+2 ou bac+3. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles les concours post-bac débutent dès le mois de février ou mars avec plusieurs dates proposées pour plus de flexibilité. Plus tôt les candidats ont leur réponse d’admission, plus ils ont ensuite de temps pour bien préparer les épreuves finales du bac. Puisque les épreuves écrites – lorsque nécessaires – se passent déjà au sein d’une école, certains concours permettent en plus de passer l’épreuve écrite et orale le même jour. Une formule gagnante pour maximiser son temps et sa préparation.

 

Les programmes grande école disposent de leurs propres spécificités avec des concours communs pour les élèves de classe préparatoire ou pour les admissions parallèles après un bac+2 ou un bac+3. Le principe reste toutefois le même avec une sélection sur dossier ou sur épreuves écrites, puis la convocation aux entretiens de motivation en cas d’admissibilité.

Comment réussir les épreuves orales ?

Alors que la sélection par les écrits ou sur dossier reste très cadrée et normée, les épreuves orales sont souvent celles qui inquiètent le plus les candidats. Pourtant, dans la plupart des écoles, règnent l’écoute, la compréhension et la bienveillance. L’objectif de cette seconde partie du concours est de faire connaissance avec les candidats, de juger leur motivation et de découvrir des personnalités en phase avec les valeurs de l’école. Pour ce faire, les oraux comptent généralement deux épreuves (dont l’une des deux peut être en anglais). 

 

La préparation pour l’oral est différente de l’écrit par le fait qu’elle repose exclusivement sur la personnalité d’un candidat et son état d’esprit à un moment donné. Passer une épreuve orale peut être stressant et les jurys le savent parfaitement. Le but de l’oral n’est en aucun cas de déstabiliser ou de pousser à la faute, mais bien au contraire de révéler les personnalités des candidats. Et pour vous y aider, voici quelques conseils pratiques :

 

  • Être soi-même : inutile de s’inventer une personnalité ou de rentrer dans un rôle, le jury s’en apercevra rapidement.
  • S’entraîner : en famille, avec vos amis ou devant votre miroir, il peut être utile de préparer quelques accroches. Inutile de réciter un discours par cœur. Il vaut mieux avoir une liste de mots clés sur lesquels rebondir pour s’assurer de ne rien oublier. La voix peut être travaillée : un ton posé, clair et compréhensible valorise aussi le message.
  • Soigner son look : un entretien restera toujours une épreuve empreinte d’un certain formalisme. D’où l’importance de soigner son apparence, sans pour autant tomber dans l’excès.
  • Surveiller son langage corporel : la manière de dire les choses est parfois plus importante que les choses elles-mêmes. Se tenir droit, sourire, avoir une poignée de main franche et regarder les membres du jury dans les yeux suffisent souvent à donner une bonne impression.

Se préparer aux concours des écoles de management est important afin d’arriver le jour J dans les meilleures conditions. Enchaîner les concours peut d’ailleurs être fatigant et il est aussi crucial de prendre soin de soi, en se reposant suffisamment avant les épreuves et en ayant un rythme de vie équilibré.

Si vous souhaitez avoir plus de renseignements sur nos concours, cliquez ici !

Partager l'article :