main interactive-ouverture
 Faut-il faire une prépa pour intégrer une école de management ?

Actualités

Actualités de l'école

Faut-il faire une prépa pour intégrer une école de management ?

Faut-il faire une prépa pour intégrer une école de management ?

Cette question revient fréquemment lorsqu’il s’agit de choisir son orientation après le lycée. Historiquement, la voie royale pour accéder aux grandes écoles de management fut effectivement la classe préparatoire pendant longtemps. Mais est-ce encore le cas aujourd’hui ? Question simple et réponse simple : non. On t’explique pourquoi.

Des écoles de management en évolution

Le modèle des écoles de management était initialement construit sur trois années d’études après deux années de classes préparatoires. Mais depuis une vingtaine d’années, non seulement les voies d’accès se sont considérablement diversifiées, mais en plus, les modèles des écoles ont aussi beaucoup changé. On trouve ainsi le traditionnel programme « grande école » qui confère le grade de Master accessible désormais en 5 années après le bac, en 3 années après un bac+2 ou une prépa, ou en 2 années après une licence ou un bac+3.

Il existe également des bachelors en management avec certaines spécialités qui sont accessibles directement après le bac, un bac +1 ou un bac +2 pour un programme en 3 ou 4 ans. Si cette grande diversité a permis de construire des programmes adaptés aux besoins des entreprises, elle a aussi ajouté une difficulté de compréhension pour les familles qui peuvent parfois se sentir un peu perdu au moment de faire le bon choix.

Comment accéder au programme Grande École ?

Pour clarifier la situation, la classe préparatoire ne concerne que l’accès au programme grande école. C’est-à-dire un programme bac+5 dont le diplôme confère le grade de Master et membre de la Conférence des Grandes Écoles. Après deux années de classe préparatoire et un concours réussi, les étudiants peuvent alors choisir l’école qui correspond le mieux à leurs attentes et à leur personnalité pour trois années d’études.

Néanmoins, il existe aujourd’hui d’autres choix alternatifs pour entrer dans une grande école de management, en particulier grâce à la voie de l’admission parallèle. Cela signifie que tous les étudiants titulaires d’un bac+2 ou un bac+3 peuvent intégrer une grande école en première ou en deuxième année.

Il s’agit du même programme, des mêmes enseignements et du même diplôme. Aujourd’hui, selon les écoles, plus de la moitié des étudiants des grandes écoles de management proviennent de l’admission parallèle. La classe préparatoire n’est donc en rien un passage obligatoire.

Quel parcours choisir pour intégrer une école de management ?

Entre classe préparatoire, BTS, DUT ou licence, le choix n’est pas toujours facile, car il intervient durant l’année de terminale où l’on manque parfois de recul et d’informations sur les matières enseignées et les débouchés des écoles.

En fait, il n’y a aucun parcours qui est mieux qu’un autre. Ce qui compte, c’est de trouver un cursus qui corresponde à ta personnalité, ta motivation et ta manière de travailler. Et entre classe préparatoire et admissions parallèles, il existe de vraies différences.

La classe préparatoire est un programme exigeant qui nécessite une grande force de travail. C’est un cursus académique qui développe une solide culture générale, qui nécessite beaucoup de travail personnel et met l’accent sur les connaissances théoriques. Ce sont deux années intenses et très enrichissantes qui contribuent à structurer le raisonnement et le système de pensée des étudiants. S’il est toujours possible de bifurquer à l’université après deux années de prépa, ce cursus est en général destiné aux étudiants qui ont une bonne idée de leur avenir et pour qui l’école de management est un choix qui s’impose.

Les BTS et DUT sont beaucoup plus professionnalisants. Les enseignements sont destinés à rendre concrète la vie de l’entreprise et à préparer les étudiants au monde du travail. Les périodes de stages permettent aussi de se frotter au monde professionnel et d’acquérir davantage de pragmatisme. À l’issue de ce bac+2, il est possible de poursuivre avec une licence professionnelle avant de se lancer dans les concours des grandes écoles. C’est aussi une sécurité supplémentaire si tu ne sais pas encore quoi faire plus tard.

Enfin, les licences (françaises ou étrangères) s’inscrivent dans un cadre universitaire plus spécialisé avec une grande autonomie dans la gestion du travail et une approche un peu plus verticale selon le cursus choisi. Là aussi, le fait de passer par une licence ouvre davantage de portes et peut même conduire à une double spécialisation très appréciée en école de management.

 

Le bon choix est donc avant tout celui qui te correspond. Ce qui est important de retenir, c’est que la classe préparatoire n’est en rien une obligation pour intégrer le programme grande école d’une école de management. Certains étudiants s’épanouissent durablement en prépa, quand d’autres préféreront le côté pratique d’un DUT par exemple.

Partager l'article :