main interactive-ouverture
 Entrepreneuriat : l’incubateur étudiant, un tremplin pour créer sa start-up

Actualités

incubateur étudiant

Actualités de l'école

Entrepreneuriat : l’incubateur étudiant, un tremplin pour créer sa start-up

Il n’a jamais été aussi facile d’entreprendre. Une idée qui se transforme en business et qui peut alors décoller vers les sommets. Le problème, c’est que derrière le storytelling des grandes success-stories bien connues se cachent aussi des échecs et des déceptions. Contrairement à une idée reçue trop répandue, entreprendre peut s’apprendre. Les grandes écoles le savent bien, puisqu’elles travaillent sur ce sujet depuis des décennies. Et l’un des leviers importants de l’entrepreneuriat au sein des écoles de management réside dans la création des incubateurs étudiants. Ce sont des structures qui accueillent et accompagnent les étudiants-entrepreneurs pour leur donner un cadre, un réseau et des bonnes pratiques afin de donner vie à un projet de création d’entreprise. Prêt à accélérer ?

 

L’entrepreneuriat, un mélange de soft et de hard skills

À la base, il y a souvent une idée. Quelque chose de simple ou de révolutionnaire. Une innovation incrémentale ou une innovation de rupture. Une inspiration qui viendrait d’un séjour à l’étranger, d’un problème rencontré ou d’une expérience personnelle. Mais avoir une idée ne suffit pas, il faut aller plus loin. Les écoles de management offrent un cadre pédagogique propice au développement des soft skills. Ce sont les qualités comportementales, le savoir-être et l’intelligence émotionnelle nécessaires pour faire prospérer un projet de création d’entreprise. Une façon de s’accomplir et de s’épanouir tout en stimulant sa créativité et libérant son énergie.

Un bon entrepreneur doit être curieux. Il doit s’intéresser à tout et ne pas hésiter à aller vers les autres. C’est la raison pour laquelle l’hybridation des connaissances, entre management, ingénierie et design, est un des piliers fondamentaux du développement entrepreneurial. Un campus proposant des rencontres, des cursus communs, des doubles diplômes et des projets partagés sera le campus qui donnera le plus de chance pour faire aboutir une start-up. Lorsque cette combinaison entre idée(s), personnalité(s) et compétence(s) est réunie, il est temps de passer à l’étape suivante pour donner vie à son projet. C’est justement le rôle de l’incubateur.

L’incubateur étudiant : l’innovation à son sommet

Un incubateur étudiant est une structure intégrée au sein d’une école de management qui peut également être commune à d’autres écoles (écoles de design ou d’ingénieurs notamment). L’incubateur propose des locaux et des services souvent gratuits pour les étudiants. Le but est de construire et de faire mûrir son projet dans un cadre sécurisé. Les étudiants sont conseillés et accompagnés par des enseignants-chercheurs et des professionnels afin de travailler sur leur projet. Il faut donc voir un incubateur comme un terreau pour expérimenter, tester, pivoter et se développer. Ainsi, le réseau de l’incubateur comprend des professeurs, des experts externes, et des professionnels de la création d’entreprise qui donnent de leur temps pour travailler aux côtés des étudiants afin de les orienter et de les guider. Le but est de transformer une idée en business plan et rendre concret ce projet de start-up. 

La plupart des incubateurs disposent ainsi de nombreuses salles de réunions, des bureaux et des espaces de coworking collaboratifs pour démultiplier les énergies. Un projet de création d’entreprise est un subtil équilibre. L’incubateur de l’école est là pour faire tenir l’ensemble – encore fragile – debout. À noter que les incubateurs peuvent aussi accueillir des diplômés qui peuvent profiter des expertises et des infrastructures de l’école pour se lancer dans la création d’un projet nouveau.

Comment fonctionne un incubateur étudiant ?

Si l’incubateur travaille en proximité avec l’école de management, l’intégrer n’est pas comme se rendre à l’école et aller en cours. D’ailleurs, on ne parle pas de cours, mais de coaching, d’ateliers, de rencontres avec des entrepreneurs chevronnés et de networking. Le but de l’incubateur est de transformer une idée en projet et d’apprendre à devenir un chef d’entreprise avec un comportement professionnel. En canalisant l’énergie des étudiants pour prendre du recul, donner du sens et appréhender toutes les problématiques d’un projet, l’incubateur agit comme un catalyseur de talents. 

En général, les incubateurs sont ouverts tous les jours – week-end compris – et parfois même 24 heures sur 24. Ils peuvent être au sein de l’école, sur son campus ou à proximité immédiate, comme le Young Entrepreneur Center (YEC) de Troyes, qui est hébergé sur le site de la Technopole de l’Aube en Champagne. Un lieu qui est au centre de toutes les connexions entre innovation, ingénierie, design et management.

 

Que le projet soit abouti ou non, qu’il ne s’agisse que d’une idée lointaine ou de quelque chose de très précis, il est important de choisir son école de management selon sa capacité à pouvoir encourager et accompagner l’entrepreneuriat. Au-delà des cours, il faut surtout s’intéresser à toutes les initiatives qui visent à faciliter la création d’entreprise et à s’intéresser de plus près à l’incubateur étudiant pour faire de son idée un vrai plan de carrière à fort potentiel.

Partager l'article :