main interactive-ouverture
 École de management : comment s’y retrouver parmi les accréditations internationales ?

Actualités

Actualités de l'école

École de management : comment s’y retrouver parmi les accréditations internationales ?

Choisir une école de management dépend beaucoup de critères subjectifs. C’est le cas de l’ambiance de l’école, de sa réputation, de ce que l’on ressent en se rendant sur place pour les concours ou les journées portes ouvertes, des classements qui sortent dans la presse, du bouche-à-oreille, etc. Pourtant, il existe aussi certains critères objectifs comme la reconnaissance par l’État, le visa du Ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, l’autorisation de délivrer un diplôme conférant le grade de Master, et le fait d’être membre de la Conférence des Grandes Écoles.

Le monde de l’enseignement supérieur s’internationalise rapidement depuis une vingtaine d’années. Accueil d’étudiants étrangers et envoi d’étudiants français à l’international, cours en anglais, recherche, recrutement… tout cela joue aussi un rôle important sur la scène mondiale. Résultat : les écoles de management françaises ne sont plus seulement en concurrence entre-elles, mais elles le sont également avec des écoles et universités du monde entier. Pour standardiser, classer et normer les établissements d’enseignement supérieur au niveau mondial, des systèmes d’accréditations internationales ont vu le jour. Ils viennent ajouter une couche de complexité en matière de labels de qualité, et ne sont ni officiels ni obligatoires. Ils proviennent d’organismes internationaux dont le rôle est de mesurer la qualité des formations par rapport aux standards qu’ils fixent eux-mêmes.

Pourquoi les accréditations internationales se développent ?

Réponse courte : parce qu’il y a un marché ! En effet, contrairement aux sceaux de qualité nationaux qui sont obligatoires et indispensables, les accréditations internationales sont très variées. Il en existe des américaines, des asiatiques, des européennes, etc. Et cette concurrence entre organismes d’accréditation n’est pas sans impact sur les écoles qui doivent attirer les meilleurs étudiants internationaux, mais également les meilleurs enseignants-chercheurs, et d’avoir davantage de crédibilité sur la scène internationale pour négocier des partenariats de recherche, des échanges d’étudiants et des doubles-diplômes avec des universités étrangères. Et pour y parvenir, les standards de qualité nationaux ne sont pas toujours suffisants, car difficilement comparables entre deux pays.

EFMD : l’accréditation européenne

L’European Foundation for Management Development (EFMD) est une association européenne qui crée des standards de qualité et évalue les écoles de management. Elle dispose de deux accréditations internationales différentes : EPAS et EQUIS.

EPAS

Le label EPAS (qui signifie EFMD Programme Accreditation System) se concentre sur les programmes de management et non sur une institution au sens large. EPAS évalue de nombreux critères dont la stratégie de développement du programme, le niveau académique, la recherche et la pédagogie, la qualité du recrutement, l’offre internationale, le suivi des étudiants, l’intégration professionnelle, etc. Plus d’une centaine de programmes sont accrédités par EPAS, dont la grande majorité se situe en Europe.

EQUIS

Cette accréditation est plus globale car elle couvre toutes les activités de l’école, y compris les programmes diplômants et non diplômants, le programme de recherche et la contribution à la communauté au sens large. C’est le label de référence pour les grandes écoles de management. Près de 200 écoles et universités sont accréditées EQUIS dans le monde, dont la moitié en Europe. EQUIS s’intéresse donc aux programmes, mais aussi aux étudiants, à l’équipe professorale, à la recherche, à la formation continue, aux ressources administratives, à l’internationalisation, à la stratégie du groupe ou de l’institution, à sa responsabilité sociale, citoyenne et environnementale, etc.

AACSB : l’accréditation américaine

Le label AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business) est une reconnaissance américaine qui se spécialise sur les programmes de comptabilité et de management. AACSB dispose de 15 normes qui sont organisées en quatre catégories : gestion stratégique et innovation, étudiants, professeurs et personnel professionnel, apprentissage et enseignement, et engagement étudiant et professionnel. Ces thèmes sont intégrés dans l’ensemble des normes afin de stimuler et d’aider les écoles à s’efforcer d’améliorer continuellement la qualité de leurs programmes.

Être accrédité AACSB donne une visibilité internationale forte et permet aux écoles françaises de rivaliser avec les business schools américaines les plus réputées.

AMBA : la Britannique

AMBA (Association of MBAs) est un label britannique évaluant uniquement la qualité des programmes MBA (à temps plein ou à temps partiel), DBA (Doctorate of Business Administration) et des programmes Master. Cette accréditation est davantage centrée sur l’impact, l’employabilité et les résultats d’apprentissage.
Les accréditations internationales constituent des défis importants pour les écoles de management françaises. Obtenir la triple accréditation EQUIS, AACSB et AMBA est d’ailleurs un privilège rare. Toutefois, il faut aussi prendre conscience qu’une accréditation nécessite un investissement financier important qui porte sur le long terme. Il n’est pas rare qu’une première accréditation internationale nécessite 4 à 5 années de travail. C’est d’ailleurs le reproche fait à ces accréditations : en tendant vers une norme globale, on lisse les spécificités des écoles qui ne sont pas mesurables ou qui ne font pas partie de la grille d’appréciation de l’organisme en question. Leur absence ne signifie donc pas pour autant l’absence de qualité du programme ou de l’école, en particulier lorsque ceux-ci disposent déjà de toutes les normes de qualité nationale.

Partager l'article :